Articles
[Interview] Paka : « J’ai toujours mille projets en tête, je m’ennuie clairement jamais »

[Interview] Paka : « J’ai toujours mille projets en tête, je m’ennuie clairement jamais »

Toujours dans l’idée de s’intéresser à l’univers de la bande dessinée et à ses acteurs et dans la lignée des articles sur Turalo ainsi que sur Poulop, le Scribouillard.fr vous propose une interview de Paka qui se présente très bien de lui-même :

Le Scribouillard : Pouvez-vous vous présenter, ainsi que présenter votre travail artistique ?

Paka : Alors je m’appelle Paka, j’ai 34 ans, je suis UI Designer/Artist chez Ubisoft Montpellier et auteur de BD. Je possède aussi un blog bd depuis 15 ans, toujours en activité avec plus de 2000 strips déjà publiés ! Je fais aussi de la musique et d’autres bêtises théâtrales. Bref, beaucoup de choses !

Le Scribouillard : Vous êtes graphiste, UI Designer pour Ubisoft, musicien, et vous avez réalisé beaucoup de BD. Pouvez-vous nous parler un peu plus de votre parcours ?

Paka : Après une scolarité plutôt chaotique, avec pas mal de redoublements et de ré-orientation, j’ai fini par passer par un CAP sérigraphie industrielle et un Brevet des Métiers d’Art, une sorte de bac pro graphisme. Ça a été quatre années extrêmement formatrices car grâce à mes professeurs j’ai pu participer à la compétition internationale Worldskills, où les semaines d’entraînement intensif et les épreuves ultra stressantes m’ont énormément appris, tant sur la plan professionnel, technique mais aussi sur l’organisation et plein de facultés plutôt utiles dans ce métier. Tant et si bien qu’arrivé en BTS communication visuelle, je n’y suis resté que deux semaines… Et voilà après tout ça je suis très vite allé travailler, d’abord dans une boite qui faisait du jeu Facebook à l’époque, puis très rapidement j’ai été embauché chez Ubisoft Montpellier en 2009.

Paka
Paka – 2019

Le Scribouillard : Quelles ont été vos influences ? Est-ce que vous avez eu des modèles en particulier qui vous ont marqué ?

Paka : Je fais partie de cette génération qui a grandi avec le club Dorothée donc forcément énormément influencé par pas mal de productions japonaises . Bien évidemment Dragon Ball a dû beaucoup jouer, mais c’est une bd d’un de ses assistants qui m’a vraiment marqué le plus étant gamin avec la série Fly (La Quête de Daï) que je relis encore avec beaucoup d’émotions aujourd’hui. Le dessin animé Evangelion aussi m’a énormément marqué, et pas mal de productions du studio Gainax de l’époque sont encore aujourd’hui parmi mon top animés de tous les temps, notamment quand le chara designer Yoshiyuki Sadamoto est dans les parages, je pense que c’est ma principale référence visuelle.

Côté BD je pense que c’est grâce à Sillage de Morvan et Buchet que je me suis rendu compte qu’en BD aussi il y avait des trucs vraiment cool, ça m’a ouvert la porte à pas mal de nouveaux horizons que le manga ne permettait pas. Et plus tardivement, j’ai découvert les comics, notamment le travail d’Humberto Ramos qui a eu un peu le même effet pour les comics. Et sinon j’ai aussi énormément aimé le travail de Tsutomu Nihei avec BLAME!, une série de cyberpunk silencieuse et violente, avec des décors et une ambiance vraiment à part.

Paka
Paka – 2015

Le Scribouillard : Au niveau de la musique, est-ce qu’elle influe sur votre travail de dessinateur et scénariste ?

Paka : TELLEMENT ! La musique pour moi est ultra importante, et souvent quand je dessine certaines scènes j’imagine les sons, ou des musiques qui colleraient ! D’ailleurs sur la BD sur laquelle je suis en train de travailler, je compose un EP 5 titres pour accompagner la BD, chaque morceau collant avec le mood des 5 chapitres ! Je suis ultra fan du réalisateur Edgar Wright, qui fait un super boulot niveau son dans ses films, que ce soit en ambiance ou en musique, c’est toujours vachement bien !

Je parlais plus haut des productions Gainax, mon animé préféré absolu de tous les temps, FLCL, est pour moi l’exemple même d’une musique qui porte les images. Les morceaux du groupe de rock japonais The Pillows collent parfaitement à chaque scène, chaque ambiance. Il m’arrive parfois d’écouter leurs morceaux et d’avoir en tête les images liées à la série (oui bon, je l’ai, et encore aujourd’hui BEAUCOUP regardée…)

Paka
Paka – 2017

Le Scribouillard : On peut voir qu’entre les BD où vous vous représentez, la BD Roger et ses humains, Grim à la montagne et vos dessins de l’Inktober, vous avez des styles très différents. Comment votre style a-t-il évolué au fil des années et comment avez-vous développé plusieurs styles ?

Paka : Un peu malgré moi en fait… A la base j’avais mon style de dessin propre (appelons le Style A), qui ressemble à ce que je peux poster sur Instagram. Puis, vers 2004, quand les blogs ont commencé à devenir populaire sur le web et que j’ai décidé de me lancer aussi, l’idée était de publier un strip par jour. Il me fallait donc un style simple afin d’être productif. J’ai emprunté pas mal de codes au manga, notamment les visages Super Deformed, qui sont à la base plutôt des visages ponctuels, et j’en ai fait mon style de blog (appelons le Style B).

Une fois mon blog ouvert, j’ai commencé à avoir pas mal de succès, et très vite les Editions Lapin m’ont approché pour que nous publions des choses ensemble. J’ai sorti deux sagas de quatre tomes et un one shot avec ce style. En fait, de par ce succès, j’ai plutôt été emprisonné dans mon style blog, délaissant un peu mon style A. Maintenant que toutes mes sagas sont terminées, je vais délaisser la publication d’album dans ce style pour me concentrer sur des albums qui ressembleront plus à ce que je fais à la base. C’est vraiment effrayant parce que c’est sortir de ma zone de confort mais bon… ça va le faire (je crois) !

Paka – Instagram

Le Scribouillard : Avez-vous déjà rencontré des difficultés ou des périodes creuses au fil de votre parcours ?

Paka : Ah non, hyperactif comme je suis jamais. J’ai toujours mille projets en tête, mille choses à faire, je m’ennuie clairement jamais, j’aimerais hein, mais non vraiment, ja-mais. Et même là avec tous les projets que j’ai en tête… Il va me falloir trois vies pour tout faire ! 

Le Scribouillard : Vous vous représentez beaucoup vous-mêmes dans vos BD, mais vous avez également créé d’autres personnages. Comment vous viennent leurs caractères, leurs histoires personnelles? Est-ce que vous vous inspirez de personnes ou de personnages déjà existants, ou bien sont-ils tout simplement sortis tout droit de votre imagination ?

Tous les personnages de mon blog sont pour la plupart des amis, de la famille, des collègues. Peu de choses sont inventées en fait, c’est surtout des tranches de vies, des bêtises… Après j’aime bien donner vie à des choses moins concrètes. Par exemple, j’ai des sortes d’acouphènes depuis quelques années, obligé d’en faire un personnage avec une tête d’ampli qui fait vibrer les strips de mon blog ! Du coup pas mal de personnages comme ça, mon moi du futur et du passé qui interviennent régulièrement, mon doudou aussi qui n’est là QUE pour souhaiter bonne année… Bref en 15 ans, une bonne galerie de personnages, oui…

Paka
Paka – 2017

Le Scribouillard : Est-ce que vous vous attachez à vos personnages ? D’ailleurs, y’a t’il un ou plusieurs de vos personnages que vous aimez particulièrement? Et également, une bande-dessinée préférée ?

Paka : J’ai vraiment adoré dessiner Grim à la Montagne avec mon ami Grim (scénariste et personnage principal de cette bd), c’était du grand n’importe quoi, personne n’aurait jamais édité ça, on doit beaucoup à Phiip des éditions Lapin qui est notre premier fan (on t’aime Phiip !). C’était marrant parce que sur les dernières pages de l’album c’était émouvant de dessiner pour la dernière fois chaque personnage. Y avait un côté adieu marrant à vivre. J’ai surtout hâte de mes prochains albums sinon, des projets que je travaille depuis longtemps, y a des histoires que je vais prendre plaisir à raconter, j’ai trop hâte de vous partager tout ça !

Le Scribouillard : Pouvez-vous également nous parler de Roger et ses humains, que vous avez créé en collaboration avec Cyprien ? Est-ce que c’est lui qui est venu vous proposer l’idée, et comment s’est passé la collaboration entre vous ? 

Paka : On s’est rencontrés un peu par hasard. Lui débutait chez 20minutes pour sa chronique vidéo, moi mon blog était dans sa période de grande affluence. J’avais laissé un commentaire sur une de ses vidéos, et il avait tweeté par la suite « Paka regarde mes vidéos ! », nous avons échangé comme ça et puis voilà. C’est marrant en fait de se rendre compte que pas mal de youtubeurs célèbres d’aujourd’hui, étaient des lecteurs d’hier. Quelques années après il m’avait proposé de bosser une bd ensemble.

Etant lui même dessinateur et fan de BD, mais n’ayant pas le temps de se jeter corps et âme dans le dessin d’une BD, il m’a proposé le scénario de Roger et ses humains, qu’on a proposé à quelques éditeurs, la suite vous connaissez, Dupuis tout ça ! On bosse actuellement sur le tome 3, mais c’est pas facile de travailler avec quelqu’un qui a un planning comme le sien haha !

Le Scribouillard : Au niveau bande-dessinée, travaillez-vous actuellement sur un projet, ou avez-vous des futurs projets en tête ?

Paka : Du coup en ce moment je suis sur Roger et ses humains 3, qui doit sortir fin d’année normalement. J’ai aussi pas mal avancé le projet dont je vous parlais plus haut, ça s’appelle 5, et c’est un manga one shot de 400 pages. C’est un peu mon échauffement de BD avec mon style A (si vous avez suivi l’interview), avant de me lancer sur mon projet suivant, que je travaille depuis MOULTES ANNÉES, qui est un shonen à 209420947 tomes dans la grande lignée des Naruto et autres pionniers du genre. Et ça, j’ai vraiment hâte de m’y mettre !!

Paka
Paka – 2019

Laisser un commentaire